Semaine de l'équité d'emploi 2013 pour le personnel universitaire contractuel

L’enseignement est dispensé de plus en plus par des gens embauchés à titre de chargé de cours ou à court terme. Ces postes sont souvent assortis d’une rémunération faible, de peu ou pas d’avantages, d’aucune sécurité d’emploi ni d’aucune liberté sur le plan académique. Les conséquences sont graves non seulement pour le personnel enseignant, mais également pour les étudiants et étudiantes, leurs collègues à temps plein et le système universitaire dans son ensemble. L’Association canadienne des professeures et professeurs d’université (ACPPU) s’oppose à une augmentation du nombre de postes temporaires en enseignement et préconise un traitement égal de tous les professeurs et professeures, peu importe leurs états de service.

Chaque année l’ACPPU et ses associations membres se joignent à une coalition de syndicats et de militants sur tout le territoire nord-américain pour organiser une semaine d’événements qui souligne le suremploi et l’exploitation des universitaires contractuels. La Semaine de l’équité en matière d’emploi (SEE) permet à chaque association membre de se concentrer sur tous les problèmes qui sont les plus pertinents pour elle et d’organiser des activités qui conviennent à sa situation. Au cours des années précédentes, la campagne a eu d’heureuses retombées sur les négociations. Elle a aussi contribué à augmenter la participation des universitaires contractuels aux associations de professeurs.

Pour en savoir davantage sur la campagne, visitez www.semainedelequitedemploi.ca.

Cliquez ici pour signer la lettre ouverte adressée aux dirigeants des collèges et des universités.