Mise À Jour Des Négociations Détaillée

Résumé des négociations

 
La Convention collective de l’APTPUO est arrivée à échéance le 31 août 2016. Votre équipe de négociation a tenu 13 réunions avec l’Employeur, ce qui représente environ 40 heures de négociations. Bien que quelques articles mineurs aient été signés, nous n’avons pu - après huit mois de négociations - réaliser des progrès importants sur certaines propositions majeures et l’Employeur continue de réclamer d’importantes concessions de notre part. Votre équipe de négociation a donc demandé au gouvernement provincial de nommer un conciliateur afin d’aider les parties à parvenir à une entente.
 
Notre première réunion avec le conciliateur aura lieu le mercredi 27 septembre. L’APTPUO organisera également une Assemblée générale spéciale le lundi 2 octobre afin de tenir un vote de grève. Un mandat de grève fort ne signifie pas nécessairement que les professeurs à temps partiel de l’Université d’Ottawa déclencheront la grève. Le fait de tenir ce vote confortera toutefois notre position et nous aidera à négocier une entente juste et équitable avec l’Université.
 
Qu’entend‑on par entente juste et équitable? Nous souhaitons en finir avec le statut de professeur de « second rang » auquel nos membres sont réduits depuis de nombreuses années. Nous devons parvenir à une parité plus étroite avec nos homologues à temps plein puisque nous donnons des cours à plus de la moitié de la population étudiante sans avoir droit à la sécurité d’emploi, à une rémunération juste et à la reconnaissance que nous méritons. Un indice subtil de notre exclusion et de notre précarité est que, même si un professeur enseigne à l’Université, il doit année après année renouveler sa carte d’employé au terme de chaque contrat.
 
Nous voulons :
 
  • une sécurité d’emploi réelle
  • un salaire égal pour un travail égal
  • des avantages sociaux comparables à ceux des employés à temps plein de l’Université d’Ottawa
  • un processus d’embauche transparent et efficace
  • apporter des correctifs à l’actuel système d’évaluation qui est de nature punitive et entaché de failles
  • veiller à ce que chacun tire parti du fait d’être syndiqué en tant que professeur à temps partiel
  • pouvoir participer à la gouvernance scolaire de l’Université

Aspect financier

 
 L'Association

3 % au cours de l’année 1+ 3 % de rattrapage. Augmentation de 4 % de la paie de vacances
Prime d’expérience de 2 % par année jusqu’à 10 ans après deux années de travail
Prime de cessation d’emploi après 15 années de travail
 L'Employeur

1,25 % pour l’année 1, 1,25 % pour l’année 2 et 1,5 % pour l’année 3

Justification : Le projet de loi 148 du gouvernement provincial, la Loi pour l’équité en milieu de travail et de meilleurs emplois, vise à améliorer les conditions de travail des employés non permanents, y compris les vacances. Les augmentations que nous demandons nous portent au taux de salaire moyen en vigueur dans les universités de la région, soit Université Carleton, UQO, Université Queen’s, Université d’Ottawa. Les professeurs à contrat de l’Université Carleton ont récemment négocié une augmentation de 8,1 % échelonnée sur trois ans. L’offre de l’Employeur est bien en deçà du taux d’inflation actuel. De façon similaire, l’Université Queen’s offre une prime pour l’expérience, alors que l’UQO verse une indemnité de cessation d’emploi en reconnaissance d’un service de longue durée.

Durée de la convention

 L'Association

1 an
 L'Employeur

3 ans

Justification : Le projet de loi 148 stipule qu’à compter du 1er avril 2018, les employeurs ne pourront accorder un taux de salaire inférieur à certains employés en raison de leur situation d’emploi, sauf dans les cas où une convention collective est déjà en vigueur.

Charge de travail & travail non rémunéré

 L'Association

Nouvelle rémunération pour la supervision de thèses, la rédaction de lettres de référence, la révision d’examens, les enquêtes, les évaluations des assistants. Augmenter la rémunération versée pour les examens différés, les nouveaux examens, les mesures d’adaptation prises et la fraude scolaire.
 
 L'Employeur

Superviser le travail des assistants, des correcteurs et participer à des enquêtes et au règlement des requêtes de révision de notes. Aucune rémunération supplémentaire.

Justification : La charge de travail a augmenté considérablement au fil des ans sans rémunération supplémentaire pour le travail comme le règlement des requêtes de révision de notes et la rédaction de lettres de référence. La rémunération pour le travail non payé qui est reconnue dans la convention collective (examens différés, mesures d’adaptation, fraude scolaire) est gelée depuis plus d’une décennie.

Sécurité d'emploi

 L'Association

Offre d’un contrat d’une durée indéterminée après six (6) ans pour les nominations à long terme. Préférence donnée à l’embauche de membres de l’APTPUO occupant des postes menant à la permanence.
 L'Employeur

L’Université peut parfois donner à des conjoints de titulaires de postes menant à la permanence des cours qui devraient revenir aux membres de l’APTPUO.
Interdiction de donner un cours pour lequel un professeur à temps partiel a fait l’objet de deux évaluations par les étudiants de 3,79 ou moins.
Octroi de points d’ancienneté que si l’évaluation du cours par les étudiants est d’au moins 3,8.
Droit d’un premier refus pour un cours si le membre obtient une note minimale de 4,20 dans le cadre des évaluations effectuées par les étudiants et conserve cette note.

Avantages sociaux

 L'Association

Aucune limite fixée pour l’utilisation des congés de maladie cumulés
Aucune limite fixée pour se prévaloir des crédits pour droits de scolarité
Option de participer au régime d’avantages sociaux défini par l’Université, à l’instar de tout autre employé à temps partiel ou contractuel
Avantages sociaux en matière de santé au même titre que les membres de l’APUO (soins de la vue, soins dentaires, assurance-invalidité et assurance‑vie), et en contrepartie accepter d’utiliser des médicaments génériques et de souscrire une co‑assurance.
 L'Employeur

Meilleurs congés de maternité et parentaux et congés de maladie pour les titulaires de postes menant à la permanence.
Inclusion de la couverture pour soins hospitaliers et prothèses auditives dans le régime de santé prolongé mais en contrepartie de l’utilisation de médicaments génériques et de la souscription d’une co-assurance.
 

Processus d'embauche

 L'Association

Un système qui reconnaisse qu’un membre peut donner un ensemble de cours au moment de l’embauche. Embauche fondée sur l’ancienneté.
 L'Employeur

Aucun professeur de catégorie C ne peut donner des cours de première et de deuxième année au premier cycle.

Justification : L’actuel processus d’embauche donne lieu à un trop grand nombre de griefs. Nous réclamons un système qui soit juste et transparent.

Système d’évaluation de l’enseignement

 L'Association

À l’instar des membres de l’APUO, évaluation directe par des pairs évaluateurs de l’enseignement (semblable au système utilisé pour l’APUO)
 L'Employeur

Faire passer la note minimale donnant droit à un point d’ancienneté de 3.2 à 3.8
Interdiction de donner un cours à la suite de deux évaluations consécutives inférieures à 3,8 (actuellement trois évaluations inférieures à 3,1, et interdiction en vigueur pour 2 ans seulement)
Catégorie B seulement si les évaluations sont de 4,2 (actuellement 4,0)

Justification : De plus en plus de recherches montrent que les évaluations effectuées par les étudiants sont susceptibles de fausser les résultats en raison des préjugés inhérents aux étudiants, lesquels peuvent donner lieu à des notes plus faibles pour les femmes, les minorités visibles et les immigrants. La Convention collective de l’APUO vise à s’assurer que a) des évaluations faibles soient observées sur une période de plusieurs années afin de confirmer une tendance et b) que d’autres variables contextuelles pertinentes pour les évaluations faibles sont prises en compte, comme le type de cours, la nature de la matière enseignée et le nombre d’étudiants inscrits au cours.

Statut de syndiqué

 L'Association

Aucunes contraintes géographiques pour les membres de l’APTPUO. Inclusion des professeurs de langue non syndiqués et des professeurs à temps partiel de la Faculté de droit.
 L'Employeur

Donner les cours qui devraient normalement revenir aux professeurs de l’APTPUO à des non-membres (« embauche de conjoints »)

Justification : L’Employeur a des campus satellites à Toronto et Windsor où les professeurs à temps partiel non syndiqués ont un salaire de loin inférieur et n’ont aucuns avantages sociaux ni protections. Au campus d’Ottawa, les professeurs de langue non syndiqués et les professeurs à temps partiel de la Faculté de droit gagnent un peu plus que la moitié de ce que gagnent les professeurs à temps partiel syndiqués, et n’ont encore là aucuns avantages sociaux ni protections.
 

Participation à la gouvernance scolaire

 L'Association

Représentation des professeurs à temps partiel aux conseils de la Faculté et au Sénat
 L'Employeur

         -