Le Prix Prof à temps partiel de l'année 2014 est décerné à...

Bannière Web - Fadi Malek

L’Association des professeur.e.s à temps partiel de l'Université d'Ottawa est heureuse d’annoncer que le récipiendaire du Prix du professeur à temps partiel de l’année 2014 est le Dr. Fadi Malek, de la Faculté de génie.
Dr. Malek enseigne à l'Université d'Ottawa depuis 23 ans avec brio.
La présentation aura lieu le 28 novembre à 15h30 au Pavillon Desmarais, Salle 12102.
 
Pour plus d’informations, vous pouvez contacter le bureau de l’Association.
** Si vous avez besoin d’accommodement, veuillez nous en informer. La présentation aura lieu dans une pièce physiquement accessible.

Crédit Photo: (c) Pierre St-Jacques 2014

Bulletin 46 - Convention collective, rapport d'embauche et gardez l'éducation publique

La nouvelle convention collective 2013-2016 a été ratifiée.

Les membres de l’APTPUO ont voté les 24 et 25 septembre 2014. Ils et elles ont voté en faveur de la nouvelle entente à 89.6 %.

L’implémentation de la nouvelle Convention se fera au cours des prochaines 90 jours. La Convention collective 2013-2016 débute septembre 2013 et les membres ont donc droit à la paye rétroactive pour avoir travaillé.e.s lors de l’année académique 2013-14.
 
Dans les prochaines semaines, l’Association continuera de mettre à jour le site Web de l’APTPUO pour assurer que notre information est à jour et accessible pour les membres.
Les articles signés et un résumé des changements sont maintenant disponibles sur le site Web.

Rapport d'embauche

Le rapport d’embauche pour la session Automne 2014 sera publié sous peu. Il sera disponible sur le site Web du Service des ressources humaines.

Si vous n'avez pas été embauché.e pour un cours auquel vous avez postulé, vous pouvez consultez le rapport d’embauche et vérifiez le nom du/de la candidat.e choisi.e, sa catégorie et ses points d'ancienneté.

Si vous croyez que le processus d'embauche n'a pas été respecté selon l’Article 5 de la Convention collective, ou si vous voulez savoir les raisons pour lesquelles vous n’avez pas été embauché.e, vous devez faire un contact, par écrit, avec votre directrice ou directeur avant la fin octobre.

La fin octobre 2014 est la date limite pour demander pour des informations, et si nécessaire de porter plainte au sujet des embauches pour la session Automne 2014.

Si vous avez d’autres questions sur le rapport d’embauche et le processus de plainte, visitez notre page « 
Web Affichages, Embauches et Demandes générales » ou contactez-nous directement.

Semaine « Gardez l’éducation publique » – 6 au 10 octobre 2014

Joignez-vous aux syndicats de notre campus pour les événements de la semaine Gardons l'Éducation Publique du 6 au 10 octobre 2014. Ces événements seront axés sur le thème de la préservation de la nature publique de nos institutions postsecondaires et la promotion des besoins des étudiant.e.s et des travailleur.euse.s sur notre campus. Il y aura plusieurs événements dont des projections de films sur la privatisation de l'éducation postsecondaire, les hausses exorbitantes des frais de scolarité, la « corporatisation » de la recherche et plus encore. Il y aura aussi une table-ronde sur la précarité du travail académique ainsi que d'autres événements fantastiques.

La semaine Gardons l'éducation publique est présentée par la Fédération étudiante de l'Université d'Ottawa (FÉUO), la Graduate Students' Association des étudiant.e.s diplômé.e.s (GSAÉD), SCFP 2626, l'Association des professeur.e.s de l'Université d'Ottawa (APUO) et l'Association des professeur.e.s à temps partiels de l'Université d'Ottawa (APTPUO).
 
Page Facebook :
https://www.facebook.com/events/804395826271000/
 

Gardons la science publique : un visionnement de « Silence of the Labs »
avec Katie Gibbs // Evidence 4 Democracy
Où : Maison des étudiant.e.s diplômé.e.s, salle 307 (601 rue Cumberland)
Quand : le lundi 6 octobre, de 18h00 à 20h00
 
Table ronde : Le travail académique précaire : défis et stratégies
Où : 90 Université, salle 140
Quand : le mardi 7 octobre, de midi à 13h00.
Un lunch sera servi.
 
Projection de film : Ivory Tower
Où : Maison des étudiant.e.s diplômé.e.s, salle 307 (601 rue Cumberland)
Quand : le mercredi 8 octobre, de 17h30 à 20h30.

Départ sur le mauvais pied à l’U d’O, des membres de la communauté exclus du Groupe de travail

Pour diffusion immédiate

Ottawa, 18 mars  2014 –  Les syndicats des étudiant.e.s et des employé.e.s  de l’Université d’Ottawa sont surpris de constater que plusieurs d’entre eux/elles sont exclu.e.s du Groupe de travail sur le respect et l’égalité de l’Université d’Ottawa, dont la composition a été dévoilée hier (17 mars) par l’administration Rock.

« Le personnel de soutien administratif, les assistant.e.s d’enseignement, les professeur.e.s à temps partiel, les professionnel.le.s TI, les travailleur.euse.s des métiers, tous ces groupes sont absents du Groupe de travail, » confirme Isabelle Hétu, présidente du SCFP 2626 (représentant notamment les assistant.e.s d’enseignement). «  Le Groupe de travail de l’Université débute ses travaux du mauvais pied,  » ajoute Anne-Marie roy, présidente de la Fédération étudiante (FÉUO).

Par ailleurs, la façon de faire de l’administration Rock dans ce dossier laisse à désirer. L’administration semble complètement désorganisée et la représentativité de la communauté universitaire est limitée.

Bien que plusieurs membres nommés par l’administration Rock possèdent une certaine expertise en matière de violence sexuelle, les syndicats jugent que le mandat du Groupe de travail de l’Université est  trop superficiel et ne s’attaque  pas spécifiquement à l’enjeu de la culture du viol. Les syndicats s’inquiètent également du manque de ressources disponibles pour le Groupe de travail et pour l’implantation de ses recommandations quand il publiera son rapport final. Le mandat et l’échéancier sont aussi problématiques.

Les syndicats souhaitent rappeler à l’Université d’Ottawa qu’elle avait promis une campagne contre le harcèlement et la discrimination lors des consultations sur sa politique 67a pour la prévention du harcèlement et de la discrimination il y a plus de deux ans. Or, cette campagne n’a toujours pas vu le jour. Cette expérience passée jette de sérieux doutes sur le manque d’engagement de l’administration Rock sur le futur de la présente initiative.

Le vendredi 21 mars à 15h30, la FÉUO et la GSAÉD organisent une discussion ouverte sur la culture du viol. Tous les membres de la communauté sont invités à participer (étudiant.e.s, professeur.e.s et employé.e.s) afin qu’ensemble nous puissions développer un plan d’action collectif pour combattre la culture du viol et la violence basée sur le genre à l’université d’Ottawa.

Semaine « Gardons l'éducation publique », du 24 au 28 février 2014

La semaine «Gardons l'éducation publique » est une série d'événements parrainés par les syndicats représentant les étudiant.e.s et les travailleurs de l'Université d'Ottawa.

L'Association est fière de soutenir cette initiative et commanditera la table ronde sur «L'éducation publique pour le bien public" . Des ateliers, une conférence publique et une projection de film seront également offerts pendant cette semaine.